Cela faisait longtemps que je n’avais pas reçu ce genre de mails.

Donc, un français installé à Marrakech et décidé à gagner sa vie dans le web marocain a monté un portail (encore un) sur Ouarzazate qu’il intitule « les bonnes adresses de Ouarzazate ».

Et m’envoie ce mail :

Nous sommes une agence web, Pascal Internet, basée à Marrakech. Nous proposons un large éventail de services Internet : Création de sites, gestion de pages web, référencement…

Donc cela veut dire que l’expéditeur du mail n’a pas pris le temps de regarder un peu le site, et ne sait donc pas qu’il s’adresse à une agence internet qui fait la même chose un meilleur travail que lui.

Un de nos sites, créé depuis plus d’un an sous forme de portail : regroupe un ensemble de services offerts sur Ouarzazate et ses environs. Tous les domaines sont concernés : Tourisme, immobilier, environnement, santé…
Votre site figure déjà sur notre page d’accueil depuis quelque temps. Notre portail étant bien positionné sur les principaux moteurs de recherche, vous avez dû sûrement déjà gagner en visibilité et en notoriété. C’est notre façon de fidéliser nos prospects.

Rapide interrogation sur les mots clés qui m’intéressent et qui intéressent mes clients (ah oui, c’est pénible, ces webmasters qui surveillent réellement leur positionnement), sur toutes les requêtes qui nous intéressent, le site en question vient derrière nous.
Pas de chance.

Afin que vous puissiez continuer à profiter de l’énorme trafic généré par notre site, nous vous informons que vous devez maintenant vous acquitter d’un abonnement annuel de 2000 Dhs.

Enorme traffic ? On ne doit pas avoir la même définition, car je suis allée voir sur mes stats Google Analytics : en tout 8 visiteurs, depuis le premier janvier. Sur un traffic mensuel à cinq chiffres.
Par ailleurs, la vente de liens étant interdite par Google, la seule façon de faire cela correctement, c’est de rajouter un nofollow sur le lien, donc de supprimer tout avantage pour le positionnement.
(soit dit en passant, avantage quasiment nul de la part d’un site à PR zéro, qui ne gère pas ses ancres correctement)

Voici globalement comment fonctionnera le site : Nos pages accueilleront 200 intitulés sous forme de cartes de visite. La votre en fera partie si vous acceptez le partenariat que nous vous offrons. Afin que la chance de visibilité soit identique pour tous les sites, nous avons prévu d’actualiser notre page d’accueil à raison d’un jour sur deux. Une rubrique actualité sera présente également sur notre home page et sera alimentée 1 ou 2 fois par mois (voir plus).

Donc en gros, on me propose de payer 200 euros par an pour une ferme de liens, interdite par Google, qui proposera sur ses pages 100 liens.

Je vois souvent passer ce genre d’arnaques.
Je récupère souvent des gens déçus par leur site, on leur a vendu un contenu volé, un full flash non référençable, un site plein de texte caché, (et encore heureux quand ils ont accès à leur nom de domaine), et ils se rendent compte, après coup, que le « pas cher » ne rapporte rien.
Cela dit, « pas cher », tout est relatif.
Les seuls liens que j’ai achetés étaient de l’ordre de 10 à 20 euros, pour une seule fois.

Voici ce qu’on me propose de payer 200 euros par an : une page mal construite, où la hiérarchie textuelle est incorrecte, avec un revisit-​​after à 30 jours (en gros, ce spécialiste de l’internet demande à Google de ne pas passer plus d’une fois par mois sur son site), sans aucune ancre pour les liens, et dont les pages internes sont une simple collection de liens en duplicate avec la home.

PS : étant donné le nombre d’entreprises basées sur Ouarzazate, je doute fort qu’il arrive à trouver ses 200 cartes de visites

PS 2 : sur le site de l’Oasis de Mezgarne, nous avons une rubrique Bonnes Adresses aussi, où nous parlons de Ouarzazate ou d’autres villes comme Casablanca. Il s’agit réellement de bonnes adresses, les gens ne nous payent pas pour un article, et ne savent parfois même pas que nous parlons d’eux.

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire