Un site qui utilise le « noarchive » envoie un signal rouge à Google. Matt Cutts en avait parlé, et cela avait fait un scandale, car on peut avoir des raisons légitimes de ne pas voir son contenu archivé… mais cette discussion sur Webrankinfo semble le prouver, le noarchive reste un point essentiel, et noarchive semble être compris par notre moteur comme noindex.

Les faits : un site, un blog perso n’avait que sa page d’accueil d’indexée. Après une revue rapide du code, rien de choquant, des urls propres, la seule chose que je voyais était ce « noarchive ».

Immédiatement après qu’il ait été supprimé (immédiatement en termes Google, pas cinq minutes, hein), les pages ont commencées à être présentes dans l’index.

Bien qu’il soit difficile de tirer des conclusions définitives d’éléments aussi partiels, sans vraiment connaître l’histoire du site, la corrélation est là.

Qu’en est-il sur des gros sites, déjà établis ? La sanction est-elle aussi forte ? Ou bien plus subtile, en perte de positions ? Avez vous des expériences ?

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire