Cet article sera le plus court de la série, tout simplement parce que j’ai décidé de ne pas utiliser Joomla. Je ne suis donc pas allée très loin dans les tests.

Joomla

C’est par Joomla que j’ai commencé quand j’ai cherché un CMS réellement adapté à des sites multilingues. Le module Joom!Fish permet de gérer plusieurs langues dans un site, front-​​end et back-​​end.
Il permet aussi de suivre l’état des traductions des contenus, avec une vision synthétique.

Mais il a, à mon avis, un énorme défaut : on ne peut que traduire par rapport à la langue par défaut. Donc si on veut faire un article spécifique pour la version anglaise d’un site, alors que la langue par défaut est le français, il faut d’abord faire un article en français, et le traduire.

Cela dépend évidemment de votre site, il y a beaucoup de cas où ce ne sera pas une contrainte. En ce qui concerne par exemple l’agence de voyage dont je m’occupe, quand ce site sera multilingue, il y aura évidemment des articles qui ne concernent qu’un pays, comme par exemple les promotions d’un transporteur. Quand je parlerai de RyanAir au départ de Gatwick, je n’aurai pas envie de faire le même article en français, ou d’être « obligée » d’en faire un autre sur un sujet voisin exactement au même moment.

Il est possible d’avoir des contenus différents, mais comme le signale Alex Kempkens dans son tutorial, « parce que l’organisation de votre contenu dans votre base de données ne sera pas simple.« . Et comme son système est basé sur la traduction des menus, je ne vois toujours pas comment on peut avoir un article supplémentaire dans une langue qui n’est pas la langue par défaut.

Je ne suis pas allée beaucoup plus loin dans la réflexion sur Joomla, et je n’ai donc pas pu le tester dans tous les détails, car j’avais décidé de ne pas l’utiliser.

Pour résumer, en ce qui concerne Joomla, une interface de gestion des traductions assez complète, mais une gestion rigide.

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire