Suite à mon article précédent, je ne vous reparlerai pas, comme promis, du « fond » (plus d’Europe, Europe bashing) mais juste de chasse au hoax

Cet article montre que le tableau comparatif des prix montrant la hausse « horrible » liée à l’euro est totalement faux :

Je vous laisse le découvrir, si cela vous intéresse réellement !

Ma réflexion est plutôt sur la puissance de communication d’internet et sur la qualité de ce que nous relayons au quotidien.

Au delà des opérations de buzz, comme le bijoutier de Nice, il y a des actions clairement politiques beaucoup plus subtiles. En donnant la libre parole à tout le monde, Internet la donne certes aux activistes, militants des droits de l’homme dans les pays opprimés, rédacteurs du Bondy Blog, etc… il la donne aussi, et de façon anonyme, masquée et mensongère, aux grandes entreprises, aux partis politiques, aux groupes de pression.

Dans un secteur sur lequel je travaille, qui est celui de la communication médicale (pour sortir de la politique européenne), il est effrayant de voir le nombre d’informations qui circulent de cette façon. Je ne parle pas des « communiqués de presse », mais des blogs de Madame Michu qui est comme vous et moi et qui a découvert qu’on pouvait soigner le cancer en mangeant de la terre et le docteur machin-​​chose le dit bien qui est injustement accusé par l’establishment parce que qu’il dit dérange.

  • Premier niveau de crédulité : Madame Michu a bien raison, d’ailleurs moi mon cousin il est mort du cancer, c’est bien la preuve que les soins actuels ça marche pas ! et ils nous mentent tous pour enrichir les labos.
  • Deuxième niveau de crédulité : Google, c’est qui le docteur machin-​​chose ? Oh là là il a plein de mentions, il y a plein de sites « qui ont l’air » sérieux qui disent du bien de lui, Madame Michu a bien raison

Qui va au delà de ça ? Qui regarde « à qui appartiennent » ces sites ? Qui sont les personnalités qui disent du bien de ce docteur machin-​​chose ?

En ce moment, Google est en train de faire le ménage dans les centrales de réservation, qui ont abusé de ce genre de techniques, avec des sites satellites, des faux blogs. Là on est dans une situation différente, une véritable gestion d’e-reputation, où le linking n’est pas réellement l’objectif. Google ne fera sans doute pas le ménage de si tôt, donc.

Est il matériellement possible de vérifier tout ce qu’on like, twitte, retwitte, partage ? Pas au troisième niveau, pas à celui de la chasse au hoax. Pour un article écrit sur un site que je gère,  sur un de ces pseudo-​​médecins,  sur les campagnes anti-​​vaccination de Marc Jaspard , l’auteur en avait eu pour une journée entière de recherche. Impossible de faire cela pour tout ce qui passe …

(NB au passage, il est intéressant de voir que cet article gêne : nous avons régulièrement des commentaires du type « tout ça c’est faux vous êtes un menteur, et d’ailleurs argument A , B C »… et quand on cherche une vérification minimum, on s’aperçoit que A, B et C sont faux)

Les théoriciens du complot, qui se limitaient autrefois au café du Commerce local, ont maintenant une audience internationale. Leurs théories aberrantes sont impossibles à réellement démentir. L’information est partagée tellement vite que les corrections ne suivront jamais. Et puis elles sont moins partagées, ce n’est pas « drôle », il faut lire, analyser, réfléchir.

 

Quand le hoax porte sur l’explosion imminente des geysers de Yellowstone, ce n’est pas très grave, il suffit d’attendre un peu pour que la vérité éclate. Mais sur d’autres sujets c’est différent. Et — malheureusement et heureusement à la fois — impossible à réglementer.

 

(La photo qui illustre cette article est sous licence CC BY NC ND par Andres Musta )

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire