On ne se connait pas. Enfin tu ne me connais pas, parce que que je viens de passer un bon moment sur ton blog, à lire un peu tous les articles.
Je suis arrivée chez toi par hasard. Presque par hasard, disons par le biais de liens disséminés par des gens qui font de la curation de contenu. Qui ont mis un lien vers ton article où tu expliques comment référencer un blog au même endroit qu’un lien vers mon article sur les bons annuaires, dont je te conseille fortement la lecture.

NB : tu m’excuseras d’avoir mis le lien vers ton article en no-follow, mais comme il est sur une ancre optimisée, je ne voulais pas te porter tort… je vais t’expliquer après . C’est la première raison. La seconde raison, c’est que, réellement, je pense qu’il mérite un no-follow au sens premier du terme : je suis en total désaccord avec ce que tu écris. J’ai voulu commencer par te faire un petit commentaire, et puis voilà, il y en avait tellement à écrire que je fais un article ; tu le verras avec tes pingbacks, si tu les regardes.

Comme on ne se connait pas, je vais me présenter de façon un peu détaillée. Ça t’évitera, comme certains, de dire que je suis une espèce de SEO rancie qui croit qu’elle a la science infuse et qui ne connait rien au marketing, le seul, le vrai, celui qui permet d’avoir du trafic sur son blog pour en vivre alors que le référencement est une escroquerie de charlatans qui essayent de se faire passer pour des gourous alors qu’ils ne pigent rien à Google, parce que c’est trop compliqué, Google, personne n’y comprends rien.

En plus, même si tu les aimes bien, tu aurais du mal, vu le nombre de conseils que tu donnes pour référencer un blog, c’est que tu t’y connais et que le référencement est utile.

Je ne suis pas une blogueuse pro

Je suis une professionnelle du web qui utilise les blogs, pour elle et pour ses clients, dans le cadre d’une stratégie globale de génération de trafic pertinent, et donc rentable. Ce qui veut dire que je m’intéresse autant au référencement qu’aux réseaux sociaux qu’aux newsletter qu’à la pub qu’aux vidéos sur Youtube …

Sans vouloir jouer au concours de « la plus grosse » qui n’aurait pas de sens avec un blog qui a commencé , mais plus pour te rassurer sur mes compétences…

A titre personnel, j’ai quatre sites principaux, qui recouvrent chacun une partie distincte de mon activité et qui totalisent depuis le début de l’année 400 K / VU (sessions comme on dit maintenant), avec un nombre de pages moyen par session de 2.70

C’est pas le Pérou, mais c’est pas mal, ça nous fait une petite moyenne de 50K sessions / mois, ce qui est plutôt honnête.

Côté PageRank, les PR vont de 1 pour le blog le plus récent, que je n’ai quasiment pas référencé, à 5 pour celui-ci, les deux autres étant à 4. Pareil, pas le Pérou…

Côté monétisation, c’est plus complexe. Trois de ces blogs sont destinés à vendre des prestations directement, le quatrième fait de l’affiliation. C’est donc très difficile de comparer avec toi, mais en rapprochant le trafic des pages qui font effectivement de l’affiliation avec les revenus que j’en tire, je suis au-dessus de la moyenne des 4 € pour 1.000 pages vues, et en dessous de la valeur objective de 8 € qui correspond grosso modo à ton objectif de 100 € pour 10.000 sessions.

Au passage, 8€ c’est un peu ambitieux, c’est ce que seuls des très gros – très pros comme Presse Citron arrivent à faire. Si tu as un business plan à six mois basé sur cette valeur, il faut le revoir.

Ça fait huit ans que je fais du référencement, neuf ans que je fais du web à titre professionnel. Deux ans de plus que toi, donc. Et j’ai l’impression bizarre, quand je lis ton blog, qu’on a passé ces sept années sur deux planètes différentes. Pourtant tu as bossé dans l’e-commerce, mais très honnêtement, quand je vois le site de ton ancien employeur, côté SEO, c’est Cro-Magnon (je t’expliquerai les erreurs à ne pas faire quand on veut VRAIMENT rester anonyme).

Tu as fait deux autres blogs au moins, mais ils sont abandonnés et tout cassés.

Voilà, tu le sens bien, je vais commencer à être désagréable.

Avant ça, je voudrais juste t’expliquer pourquoi …

C’est d’ailleurs toi qui le dit, il faut comprendre pourquoi les gens sont si méchants !

Quand j’ai commencé, tout était facile. On pouvait faire 20 annuaires par jour avec des descriptions dupliquées, il y avait un petit soft sympa pour ça, RefHotKey (qui a complètement arrêté tout en 2012…) Et quand tu as commencé, c’était encore super simple.

C’est fini tout ça. Et quand je lis tes articles, qui donnent l’impression que le référencement d’un blog c’est aussi simple que la marelle, je me retrouve propulsée à mes débuts.

Entretemps, il y a eu plein de business qui se sont fait casser par Google ET / OU par le boulot de daube que font certains. Il y a eu Zlio, Wikio, Buzzea dernièrement… en tant que blogueuse pro tu as certainement entendu parler de ça.

Peut-être même d’ailleurs que tu bossais pour eux ? Si ton nom de domaine date de fin décembre 2013, tu as commencé à bosser ton linking en février 2014, quand tu es devenue chômeuse. Les dates se tiennent, mais en fait, OSEF.

La seule chose qui compte, c’est que les conseils que tu donnes sont effroyablement mauvais, et conduiraient ceux qui vont les suivre les yeux fermés aux mêmes catastrophes que Buzzea.

Alors si tu crois vraiment ce que tu écris, voilà comment sauver ton business – et celui de ceux auxquels tu donnes des conseils.

Parce que tu le mérites

Tu as fait un sacré boulot. Par rapport à tes premiers blogs, y’a pas photo.

Tu as fait (faire) un joli thème enfant à Arcade.

Tu as publié ton premier article le 1° mars 2014, aujourd’hui tu as publié une centaine d’articles, plus une quinzaine d’articles invités.

(Je sais tout ça très facilement, parce qu’il m’a suffit d’afficher ton archive annuelle, et d’aller tout au bout.

Accessoirement, ton robots.txt n’en interdit pas l’indexation, ce qui est mauvais (duplicate content tu connais mais tu ne penses pas au duplicate content entre les différentes pages d’archives), pareil pour les archives « auteur », qui ne sont ni désactivées ni en « noindex » alors que Yoast, ton plugin SEO, te permet d’éviter ces erreurs. Mais comme de nombreux blogueurs, tu t’es contentée de l’utiliser pour ce pourquoi il est inutile, limite dangereux. [Edit : L’auteure m’a signalé que les pages archives et auteurs étaient en noindex, il semblerait donc que mes yeux aient fourchés quand j’ai vérifié le code source. Néanmoins, le robots.txt devrait les interdire].

Ton blog est esthétique (même si il y a une petite merdouille à régler avec le nuage de mots clés qui passe par-dessus l’affiliation Amazon), il est élégant, pas pourri de pub, tu as fais une belle recherche graphique. Tu fais partie des gens qui confondent licence CC avec « libre de droits », et tu utilises des images sans afficher la licence, ce qui est contraire à celle-ci, mais au moins tu fais l’effort de chercher des images que tu as le droit d’utiliser.

Tu développes tes communautés sur FB et sur Twitter (mieux sur Facebook que sur Twitter, mais on ne peut pas être partout à la fois, surtout au début), tu organises des concours.

Bref, tu te défonces, et en même temps tu fais des conneries grosses comme le trafic que tu espères avoir dans dix ans. Et contrairement à ce qu’on a pu te dire dans tes formations vidéos, ces erreurs, maintenant, sur un jeune blog, c’est difficilement rattrapable.

En plus tu as une très jolie chatte, tu es donc, fondamentalement, quelqu’un de bien !

Voilà donc comment ne pas référencer son blog

Déterminer les bons backlinks

L’article qui m’a attirée sur ton blog s’intitule « Le Backlink : Le St Graal pour le référencement de son blog« . Je vais tenter de le résumer sans te faire du duplicate content :

le bon backlink est en dofollow sur un bon site qui se repère parce qu’il a un bon PR, et en plus il est dans la thématique de ton blog, et en plus il a une ancre optimisée et en plus il est « in text »  pas perdu au milieu de pleins de liens sortant et en plus il n’est pas fait vers la home et en plus il n’est pas réciproque  et bien sûr il est naturel… mais Google n’aime pas ça , alors il faut aussi avoir des backlinks qui sont des mauvais backlinks. Et puis il ne faut pas aller trop vite, et pour avoir tout ça :

  • on fait des articles invités
  • on fait des commentaires dofollow
  • on demande à des gens de parler de vous

Eh oh, Miss j’apprends comment référencer son blog ? Le 19 août tu parles de faire des articles invités ? Tu es au courant de ce que Matt Cutts a expliqué avant de partir en congé sabbatique ?

Manifestement non, alors j’ai une super mauvaise nouvelle pour toi : les échanges d’articles invités à tour de bras, c’est fini, nada, toxique. Et surtout quand on l’extraordinaire idée que tu as eue : les réunir tous dans une catégorie à part (tu recrées la page partenaire avec les gifs animés, là tu en as conscience ?)

Oui le référencement c’est compliqué, donc il faut être précis

Le problème avec vous, les blogueuses pro, c’est que vous simplifiez trop les choses.

Rien de ce que tu as dit n’est totalement faux, mais « tel quel » quasiment tout est dangereux, imprécis. Alors si tu ne veux pas être obligée de faire appel à une agence SEO pour nettoyer tes BL, voilà :

  • le PR est sans doute le critère le moins important en soi, sauf quand on pense à une certaine forme de monétisation : la vente de liens ;
  • un lien fait vers la home n’est pas dangereux, c’est même un des liens les plus naturels et les plus spontanés, fait régulièrement par des milliers de blogueuses amateur ;
  • les ancres non optimisées du type « cliquer ici » etc. sont tellement employées qu’il vaut mieux commencer à les éviter : l’url toute seule, finalement c’est pas mal
  • les liens en sidebar sont très dangereux si ils ne sont pas faits sur la home / nom du site, comme dans une blogroll à l’ancienne, tu aurais dû le préciser ;
  • la thématique de la page compte nettement plus que la thématique du site, à la limite, la thématique du site, on s’en fout ! Je t’explique : quand sur mon blog je parle des conditions juridiques pour utiliser des photos, et que je fais un lien vers un blog juridique, ce n’est pas du tout du tout le thème de mon site, mais c’est parfaitement naturel dans le cadre de mon article qui lui est cohérent dans le thème de mon blog. Quand tu fais des échanges d’articles invités où une de tes invitées va parler de vernir ses ongles, en « espérant que ça passe » parce que c’est un « truc de blogueuse » et qu’elle est blogueuse beauté,  la thématique est trop tirée par les cheveux par rapport à ton blog, mais si elle avait fait des liens vers des boutiques de vernis, ils auraient été dans la thématique.
  • le nombre de liens sortants n’est pas si important que cela, tant que ces liens sont cohérents et utiles ; toi tu es un peu radine… et ça n’est pas bon. Quand tu limites à trois dans une page d’article invité le nombre de liens sortants, ça donne l’article vernis, où on arrive à parler de marques et de produits sans jamais leur faire un lien, parce qu’il faut faire des liens vers le blog de l’invitée et sa page HelloCoton
  • en revanche, il faut éviter les liens inutiles : puisque tu as compris les bases de la circulation du PR, arrête de faire des liens vers tes images (oui, c’est le truc par défaut de WordPress), puisque les fichiers images, par principe, cassent la circulation du jus

Objectif Référencement : un annuaire par jour

C’est le deuxième article que je suis allée lire, en suivant les liens du premier. J’avoue, c’est là que j’ai commencé à m’énerver un peu…

Parce que, à nouveau, quasiment le seul critère que tu mets en avant est le PR.

Je te conseille donc d’acheter la liste de Bertimus (en plus après tu pourras la conseiller en affiliation). Tu y verras que certains des annuaires que tu conseilles sont déjà pénalisés, et après tu pourras te plonger dans une liste de critères un peu compliqués, certes, pour choisir de bons annuaires.

Et si on parlait PR et vitesse d’acquisition des backlinks ?

Comme tu semblais assez focalisée sur le PR, j’ai eu envie de regarder le tien. « NA » … ce qui serait presque normal pour un blog tout débutant.

En même temps, il semble qu’il y ait du mouvement dans les PR. J’ai donc eu envie d’aller voir tes liens.

Évolution des backlinks

Et puis ça monte super vite, hein… 4K de BL en six mois, ce n’est pas ma définition de « aller lentement ». Et si tu veux tout savoir, je trouve un peu bizarre que tu sois encore en « NA ». Avec cette quantité de BL, ce n’est pas tout à fait logique. En tout cas, il ne faudrait pas que ça dure…

Seulement 80 domaines

Là par contre, mauvaise nouvelle, c’est très très faible. Ça veut dire moins de 20 domaines par mois… et encore, si j’enlève les sitewides, disons dix par mois. Et pas de liens annuaires… je croyais que tu voulais en faire un par jour pendant trois semaines ?

Et si on parlait de liens réciproques ?

Parce que c’est toi qui le dit dans l’article sur le St Graal, un bon lien n’est pas réciproque.

Alors peux-tu m’expliquer pourquoi, dans tes BL, on trouve des liens sitewide de tous les blogs qui ont fait des articles invités chez toi ?

Tu ne t’appliques pas tes principes à toi-même ?

Et maintenant on va parler du fond

Parce que figures toi que le fond, tu l’as dit d’ailleurs, c’est le plus important.

Si j’ai bien compris, l’objectif de ton blog c’est de partager tes recettes pour bloguer avec succès, et arriver à mettre en pratique ton slogan, « Vivre pour bloguer et bloguer pour vivre« . Tu donnes des conseils et tu expliques aux autres ce qu’il faut faire pour réussir.

Tu es responsable des conseils que tu donnes.

Si tu te plantes, c’est ta vie… si d’autres suivent tes conseils, tu es responsable des erreurs que tu leur fait faire.

Je sais, ça sonne super morale, un peu con, à l’ancienne. Mais j’en suis persuadée.

Alors c’est vrai qu’il ne faut pas atteindre la perfection avant de se lancer. Mais le problème d’Olivier Roland et autres, c’est qu’il y a une énorme marge entre « je ne suis pas parfait » et « je débute et je n’y connais presque rien ».

Aucun d’entre nous n’a la science absolue, surtout en matière de référencement, où Google fait évoluer les règles.

Il faut quand même être au minimum syndical

Sur le référencement

Mais quand je vois une blogueuse qui parle de référencement et qui conseille, en aout 2014, l’utilisation de KeywordLuv, alors que le plugin lui-même affiche dans l’admin qu’il est recommandé de le désactiver…

Et que sur la même page, cette blogueuse qui parle de référencement et de circulation du PR dans le blog recommande de mettre des pages en nofollow pour éviter le duplicate content, alors que :

  • les techniques de PR sculpting ne fonctionnent plus depuis … un an ? deux ans ? Google « enlevant » quand même une part de PR pour les liens « nofollow »
  • qu’en interne on peut faire du « noindex » sur des pages de faible intérêt, mais que les pages doivent toujours être en dofollow (à cause du point précédent et de la sidebar)
  • la technique pour éviter les problèmes de duplicate content en interne c’est la balise canonical

Je ne pense pas qu’on t’ai conseillé ce lien : http://www.webrankinfo.com/dossiers/debutants ? Certains articles sont très anciens, mais Olivier fait régulièrement le ménage, et ne laisse pas de choses fausses ou qui ne sont plus d’actualités. En particulier, le premier article, sur le DC, contenait tous les points que je t’ai mentionnés.

Sur la qualité des contenus

Je t’ai déjà reproché de t’être arrêtée au premier écran de Yoast. Mais sur le fond, si on parle de qualité de contenu, et d’originalité, combien de centaines de blogs expliquent comment faire ce paramétrage ? Combien de milliers de blogs expliquent comment installer WordPress sur OVH ? Quelle est ta valeur ajoutée ? Qu’apportes-tu sur ces points ?

Quand tu parles de la page de contact, pourquoi, en tant que blogueuse professionnelle touchant des revenus d’affiliation, oublies tu les mentions légales obligatoires ?

Pourquoi, lorsque tu parles de la façon de choisir un thème, ne regardes tu absolument pas l’optimisation et la qualité du code ?

Dans ton article sur Amazon, de la même façon, pourquoi oublies tu de parler des obligations de l’affilié ? Parce que tu ne les remplis pas ? Ou parce que tu ne les connais pas ? Pourquoi ne parles tu pas de ton expérience ?

Tu aimes certainement bloguer

Tu écris bien, ton blog est très largement au-dessus de la moyenne des blogs sortis de ces formations. Mais il reste, comme les précédents, un blog « comme des milliers ». Tu es sur un des créneaux les plus concurrentiels qui soient. Revois tes objectifs, deviens beaucoup plus qualitative, maitrises ce que tu apprends aux autres…

…supprime tes mauvais liens, optimises ton site et après apprends aux autres ce que tu as fait

( L’image à la une qui illustre ce roman est sous licence CC NC BY lucastheexperience )

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire