C’était le cadeau de fin d’année, une petite mise à jour critique, corrigeant des failles de sécurité.

Le contenu de la mise à jour n’a pas été tenu secret très longtemps, et c’est le meilleur incitatif pour faire la migration, car dès que les correctifs sont connus… les failles sont mises à jour, et les hackeurs peuvent s’en donner à coeur joie.

J’en ai profité pour mettre à jour mon blog perso de la version antédiluvienne qui était la sienne, directement à la 2.3.2

Pour ceux qui gèrent des blogs multiples, je ne saurais trop conseiller d’avoir une configuration identique, et notamment les mêmes plug-​​ins partout, même si vous ne les utilisez pas sur tous vos blogs.

L’avantage en cas de mise à jour est certain : vous avez un seul blog où vous testez la compatibilité, et dans le cas où tout se passe bien, les autres mises à jour se font en quelques minutes, par simple upload ftp, au lieu du processus lent et pénible recommandé par WordPress (désactiver tous les plugins, mettre à jour, réactiver un à un).

De la même façon, la mise à jour des plugins est beaucoup plus rapide.

En l’occurrence, la conversion s’est faite sans douleur, et sans incompatibilité.

J’espère que les mises à jour vont un peu se ralentir maintenant.

Je suis en ce moment en train de développer un portail associatif, entièrement basé sur WordPress, et la souplesse de cet outil m’impressionne encore.

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire