Le gouvernement français semble décidément ne pas savoir ce qu’il veut quand on parle de Mon Entreprise en Ligne. Ou alors les réclamations sur le patronage par le Secrétariat au Commerce d’une opération totalement privée, sans appel d’offre, sans sélection ouverte du « meilleur partenaire » ont-​​elles fait leur effet ?

En tout cas, le site de l’opération ne montre plus le logo du Ministère des Finances. La ligne qui montrait le montrait s’intitule maintenant sobrement « une initiative de Google, Oxatis, SFR ». Presque dommage, on n’aurait plus de raisons de râler !

Mais comme Internet a de la mémoire…. la vidéo qui a été réalisée en mai et qui est toujours sur la page d’accueil de MEEL.fr montre bien le logo en question, la preuve…

Au fait, grâce à la vidéo, qui m’a conduite à la chaine Youtube GoogleFrance, qui m’a donné l’idée de chercher la chaine GoogleDeutschland, j’ai enfin réussi à trouver le nom et le site de l’opération allemande « Online Motor Deutschland », avec le slogan « Google Engage für Agenturen » (dont je me demande ce que penseraient les pourfendeurs du denglish à la sauce business que je lis régulièrement). Mais dont la liste de partenaires ne donne pas non plus un seul organisme d’état, qu’il soit fédéral ou régional.

Et pendant qu’on y est, pour la bonne bouche, le site francophone de l’opération canadienne « Entreprises canadiennes, soyez en ligne » (Pas trouvé de lien vers la version anglaise mais une petite recherche Google donne « Canada Get your business online ») et surtout un article très détaillé sur un blog qui analyse les avantages et les risques /​ coûts cachés de l’opération canadienne… et qui semble penser un peu la même chose que moi.

Même si ces deux derniers points n’ont rien à voir avec le sujet initial, je ne vais pas vous faire un article non plus pour chacune des opérations que je trouve… et j’avoue que cette « collection » m’amuse. Il me manque encore quelques pays (Espagne ? Italie ? Autriche, introuvable ? Suisse ? ) pour faire un grand comparatif international.

En tout cas, on retrouve partout la même interface. La boîte qui l’a créée, Potato, a décroché un contrat juteux !

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire