C’est un privilège très drôle de voir arriver un nouveau bébé dans la galaxie des vendeurs de rêve, Olivier Roland, Aurélien Amacker, David Jay /​ David Guigue et autre.

Figurez-​​vous que, sous des emails anonymes, je me suis inscrite à quelques newsletters de ces blogs. Après tout, et si ils avaient raison ? Et si c’était moi qui avait tort ? Et si on pouvait vraiment être richissime en travaillant quatre heures par semaines, sans être un héritier, sans avoir suer sang et eau pendant des années avant ?

Les mails sur Olivier Seban

Et là, ce matin, dans ma boite aux lettres, deux mails, envoyés à deux heures d’intervalle, de la part d’Olivier Roland et de David Jay.

Le dernier arrivé, celui d’Olivier Roland, commence par cette phrase

 

Je suppose que vous connaissez Olivier Seban, le célèbre auteur du best-​​seller « Tout le monde mérite d’être riche ».

C’est un procédé dialectique très connu, et qui a été amplement utilisé par les communistes. Une phrase contient deux affirmations, une « visible », contestable (Olivier Roland sait parfaitement que je ne connais pas Olivier Seban), et une autre, en incidente, qui est en réalité la phrase essentielle.

En répondant « non, je ne connais pas … » je valide inconsciemment qu’Olivier Seban est un célèbre auteur d’un best seller, ce qui est en réalité totalement faux.

(Il y a une énorme différence entre écrire un livre qui se vend bien, et écrire un best seller… selon sa fiche Amazon, son livre est classé 22.097 en « Livres » et 97° dans la petite catégorie des livres sur le développement personnel /​ Bonheur). D’ailleurs, une fois encore, la recherche Google prouve la faible notoriété d’Olivier Seban en dehors des « blogs de gens qui vous expliquent comment gagner de l’argent sur le web ».

Ensuite on vend le produit :

 

et est devenu millionnaire à 32 ans dans l’informatique avant de refaire fortune quelques années plus tard dans l’immobilier

Ce qui sous entend aussi qu’il a perdu tout son argent au moins une fois…

Dans la vidéo de son émission chez Mireille Dumas, on entend à 2’41’

Les six premiers mois de l’année je suis pauvre, de janvier à juin, […] plus ça va […] plus j’ai de royalties suite à mes bouquins […] plus je me dis ça va, je recommence à devenir riche

Mireille Dumas explique qu’il a fait fortune en vendant des sociétés à des sociétés (modèle Bernard Tapie, en quelque sorte), et vit de ses rentes maintenant. Autant pour le mythe insinué par le mail (je tiens le texte complet à disposition pour qui veut se faire une idée) qu’Olivier Seban a fait fortune « en appliquant les principes de la semaine de quatre heures ». (Je trouve d’ailleurs son extrait d’émission chez Mireille Dumas très significatif : il a commencé à travailler très jeune, il a bossé !)

Troisième étape : la constitution de la liste

 

Aujourd’hui il publie une nouvelle vidéo gratuite dans laquelle il vous explique comment gagner de l’argent dans l’immobilier en partant de zéro

Vidéo gratuite… bon sang, mais c’est bien sûr… David Jay !

Néanmoins avant de filer vers le mail de David Jay-​​Guigue reçu juste avant, je lis la fin :

(vous devez juste laisser votre adresse email pour qu’Olivier vous envoie la vidéo gratuitement, faites-​​le ça vaut le coup !)

On est donc en première phase d’un lancement orchestré, avec la constitution de la liste.

Vous remarquerez qu’au passage, effectivement, Olivier Roland ne loue pas sa liste comme un vulgaire broker. Il la monétise en l’utilisant pour permettre à d’autres de créer des listes… combien Olivier Rolland /​ David Jay ont ils été payés pour ces mails ?

Le mail de David Jay-​​Guigue sur Olivier Seban

Là je vous passe les détails… la structure est tellement identique, tellement décalquée qu’on voit bien ici la « méthode » et l’effet de déjà vu de ceux que j’appelais les « bébés Amacker », mais qui, ici, sont plutôt des « bébés Aucagos ».

Une mise en bouche, axée sur la vidéo. La présentation du profil d’Olivier Seban, avec la référence à son passage chez Mireille Dumas (la minute de célébrité qui valide tout), et la mention qu’il est deux fois millionnaire, le message induit, en parlant de « la fameuse vidéo où il utilise l’effet dont on avait parlé », l’argumentaire sur la vidéo, et le lien pour voir la vidéo, avec en petit postcript la mention « il vous suffit d’indiquer votre adresse mail ».

En cliquant sur le lien, on arrive sur une page « lettre de vente très classique », avec en paramètre le referer (vous pouvez être tranquille, je l’ai enlevé ^^)

Le site de vente d’Olivier Seban

C’est là où, je crois, on arrive réellement aux limites de la méthode « Marketeur Français, Olivier Roland, Amacker and Co ».

Ceux à qu ils envoient leurs mails sont ceux qui suivent leurs formations, leurs conseils. Et franchement, en voyant le site d’Olivier Seban, j’ai eu l’impression d’être sur un « travaux pratique », je savais d’avance tout ce qui allait se passer, je voyais comment l’argumentaire était construit, je savais pourquoi telle ou telle phrase était là.

Ce qui est le cas de tous les lecteurs des mailings lists qui ont reçu ce mail.

A partir du moment où « l’effet inconscient » est cassé, comment est ce que cela peut marcher ? Un site de ce type est il efficace sur ceux qui ont appris à les faire à la même école ?

Monsieur Seban, je vous pose une question (et pas un défi) : en vous écoutant chez Mireille Dumas, je vous ai trouvé sympathique et honnête.

Accepterez vous de partager avec nous tous les détails de cette opération ? De ce qu’elle coûte, du temps de travail qu’elle demande réellement, « tout compris », et de ce qu’elle rapporte à la fin ?

Mais je dis bien « tous les détails ». Pas de parler de chiffre d’affaires en oubliant les charges, pas de parler du CA de la journée de lancement orchestré sans parler des mois précédents…

Le professionnalisme demande du temps et des efforts

Je voudrais finir en insistant sur le professionnalisme de certains éléments de cette campagne. Par exemple, j’ai été surprise, en voyant les résultats de recherche Google, de voir en bas « Olivier Seban en prison » et « Olivier Seban arnaque ». Il y a sur chacune de ces expressions un article de son blog, parfaitement optimisé, utilisant les mots clés, et parlant d’autre chose. Une très bonne gestion de l’e réputation. On ne fait pas fortune sans travail, sans organisation et sans planification.

Pourquoi je mentionne Aurélien Amacker ?

Tout simplement à cause de la vignette d’une vidéo sur YouTube…

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire