Tout a commencé au mois en janvier, quand nous avons installé le téléphone à la maison, mais nous ne le savions pas.

Nous avons ensuite eu l’idée de faire passer le téléphone portable de Bilal sur l’entreprise. Logique.

Malheur… en mai, nous repassons à l’agence Maroc Télécom, pour nous plaindre de ne pas avoir les factures correspondant à nos prélèvements.
Notre responsable de compte tripote quelque chose dans son ordinateur, s’aperçoit qu’en fait on avait deux comptes clients différents, et nous explique qu’il les a fusionnés.

En fait ça n’a pas marché comme ça.

Le prélèvement pour une des lignes a disparu dans la nature.

Mais voilà, nous étions en Europe, donc pas moyen de s’en apercevoir. Et de son côté, Maroc Télécom décida de couper mon portable, pour impayés.

Coupé pour coupé, je décidai de rétablir la ligne à mon retour, en octobre.

Petit passage chez MT, qui me propose (pour se racheter ?) de prendre une nouvelle ligne avec un téléphone, au lieu de réactiver l’ancien numéro de téléphone.

Pourquoi pas ?

Je souhaite simplement un téléphone gratuit (c’est mon téléphone de dépannage), et Nokia, pour ne pas multiplier les chargeurs, interfaces, etc…
Wili, wili, ça commence mal, il n’y en a pas en stock.

Maken mouchkil, la semaine prochaine ils sont là.

Ah non…

Bref, trois semaines après mon arrivée au Maroc, il serait éventuellement possible que j’ai enfin le téléphone qu’on m’a gentiment proposé pour aller avec la ligne qui remplace mon ancienne ligne parce qu’on m’a coupé mon téléphone parce qu’on a oublié de me prélever.

Et les cartes de visite de mon client dans tout ça ?

Simple, je dois refaire mes cartes de visite.
Donc j’attends mon nouveau numéro de télépone.

Et l’imprimerie à laquelle j’ai confié brochures et cartes de visites attend d’avoir le paquet complet pour lancer les travaux.

Mon client attend donc Maroc Télécom…

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire