Sommaire

  • 1 Les liens pourris et les demandes de retrait de lien viennent souvent des mêmes agences
  • 2 Si je fais ton boulot, tu me payes
    • 2.1 Comment savoir de façon précise dans GWT quelles sont les pages d’un site qui vous font des liens (tuto pour les nuls, niveau entrée en pré-maternelle)
    • 2.2 Option deux, tu investis un peu…
    • 2.3 Option trois, tu es organisé
  • 3 Si tu me vexes, tu me payes
  • 4 Si tu es incohérent avec toi-même, tu me payes
    • 4.1 Cette courtoisie n’était que de façade
    • 4.2 Cerise sur le gâteau
  • 5 Donc, quand d’une façon ou d’une autre, tu me fais un chantage, tu ne payes pas
  • 6 Les seules demandes que je prends en compte tout de suite gratuitement
    • 6.1 J’ai fait un lien moi-même et il est effectivement « hors guideline ».
    • 6.2 Tu es un pote
    • 6.3 Tu n’es pas une agence

Décidément le délinking et la sortie de pénalité manuelle sont à la mode ! Je viens de lire un article intéressant chez Orenoque, qui détaille bien le boulot à faire pour sortir d’une pénalité manuelle.

Néanmoins, un petit détail m’a beaucoup choquée, parce qu’il correspond effectivement à une pratique de « chantage » qui a été exercée contre moi.

Demande de suppression des liens auprès des webmestres. L’opération n’a eu que peu de succès, mais les demandes de paiement, ainsi que l’absence de données de contact ont été soigneusement listées pour une intégration à notre document de désaveux.

Je n’ai jusqu’à maintenant reçu aucune demande de la part d’Orénoque, mais si cela avait été le cas, j’aurais demandé un paiement, effectivement, et voilà pourquoi, de façon nettement plus détaillée que sur le formulaire de demande de retrait de liens de ce site.

Les liens pourris et les demandes de retrait de lien viennent souvent des mêmes agences

… ou de la même population d’agence !

Autrement dit, Bourrin n°1 fait des liens à la con en facturant Pauvre Client Qui n’Y Connait Rien et Bourrin n°2 fait son beurre en facturant du délinking à Pauvre Client Qui n’A Rien Appris

Ça énerve.

Laissez moi vous donner un exemple d’un message reçu récemment :

Bonjour,

Tout d’abord, je me présente, je suis responsable du référencement du site : www.urldemonsite.com

Force est de constater que les liens dans les commentaires blogs deviennent de plus en plus trop risqués et pénalisants vis à vis du référencement et pour éviter cela, nous essayons de supprimer tous les liens artificiels vers notre site.

Raison pour laquelle je vous écris, afin de vous demander de supprimer notre lien www.urldemonsite.com se trouvant sur l’un des commentaires de vos articles. Or je ne me souviens pas avoir soumis ne serait-ce qu’un commentaire sur votre site mais c’est que l’audit des liens de Webmasterstools de Google m’a en tout cas relevé. Du coup, je ne trouve ni le lien de l’article ni la page sur laquelle se trouve notre lien et je n’ai aucune idée non plus de l’ancre utilisé. Alors si c’est possible et si vous arrivez à trouver le commentaire qui comporte ledit lien, s’il vous plaît, je souhaite le supprimer.

Je suis consciente du désagrément que cette requête peut vous causer mais j’espère que vous en tiendrez en compte.

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part et vous remerciant par avance de votre collaboration.

Bien cordialement.

Ce message a été reçu le 18 août. Après recherche, le commentaire a été posé avec délicatesse le 1° août.

Qu’en pensez-vous ?

Si je fais ton boulot, tu me payes

Je vais t’expliquer un truc, cher chargé-de-delinking-dans-une-agence-malgache

Comment savoir de façon précise dans GWT quelles sont les pages d’un site qui vous font des liens (tuto pour les nuls, niveau entrée en pré-maternelle)

dans GoogleWebmasterTools, tu VOIS où se trouve le lien, il suffit de cliquer pour avoir de plus en plus de détails.

A droite, tu as la liste des pages.

Tu cliques sur une page. En l’occurrence, c’était la home sur laquelle tu avais fait un lien

Tu vois des noms de domaine. Comme c’était la home, tu as plus de 7300 liens qui pointent dessus. Alors tu as un outil pour t’aider. La recherche… tu vas sur la droite de ton écran, tu demandes d’afficher 500 lignes, tu vois 500 noms de domaines. Tu fais ctrl+F , tu saisis « cerc-idf.fr » et voilou, magie de l’informatique, tu arrives sur la ligne qui me concerne.

Tu cliques sur un nom de domaine.

Oh magie de l’informatique… tu as une nouvelle page qui s’ouvre, avec la liste de toutes les pages de ce domaine qui font un lien vers ta page à toi.

En l’occurrence UNE (ou beaucoup, avec les derniers commentaires dans la sidebar, mais bon il faut chercher un peu, tant pis, c’est ta vie).

Option deux, tu investis un peu…

Le problème, avec les agences malgaches, c’est qu’avec un smig de l’ordre de 20 € par mois, une souscription ahrefs premier prix ça représente quatre personnes à plein temps, donc tu n’investis pas.

Si tu investissais, tu aurais une interface bien pratique, qui te permets, d’un clic, de voir les pages d’un site qui te font un lien…

Option trois, tu es organisé

Quand tu fais des liens pour un client, tu les notes dans un fichier… excel, texte, ce que tu veux. Ce qui te permet :

  1. de ne pas avoir l’air idiot dans le cas d’un délinking
  2. plus important, de faire un reporting à ton client, au lieu de lui dire « on a fait des liens, mais chut c’est secret ».

Là, en l’occurrence, je ne vois pas pourquoi JE subirais les conséquences de ton amateurisme (sympathique, certes) et ferait ton boulot à ta place.

Si tu me vexes, tu me payes

Si tu m’expliques dans ton mail ce qu’est un bon lien… tu me vexes déjà. Bon d’accord, je suis moins célèbre que Matt Cutts, mais quand même, prend le temps de lire trois minutes mon blog, puisque tu as trouvé le temps d’y mettre un commentaire…

Si tu sous-entend qu’un lien que j’ai laissé passer sur mon blog est un lien pourri, tu me vexes. Mon blog est comme celui de Mar1e (excellent lecture, au passage, qui prouve que les SEO sortent la tête de leur clavier), il se vexe facilement

https://mobile.twitter.com/Mar1e/status/473922750097424384

En droit, ça s’appelle un pretium doloris…

Si tu es incohérent avec toi-même, tu me payes

Petite histoire très drôle…

En mars, je reçois un mail d’une agence ayant pignon sur rue qui faisait du nettoyage de liens en masse pour un client « dans le tourisme » (vous voyez, les grosses centrales qui se sont fait casser par Google, pour mon plus grand plaisir ?)

Bonjour,

Votre site internet

a des backlinks pointant vers le site internet d’un de nos clients :
http://www.urlduclient_quisavait_parfaitementcequilfaisait.fr/

Ayant un listing des différents liens à supprimer sur votre site ( ils sont nombreux, ou redondant).
Je me ferai un plaisir de vous les communiquer si vous le souhaitez.

Ainsi, dans une logique SEO, nous souhaiterions que vous supprimiez ces liens le plus tôt possible.
En vous remerciant d’avance.

Première remarque : ce lien, ton client l’a voulu. Il a payé une agence pour le placer. Moi, à l’époque, je me souviens parfaitement, j’ai passé du temps pour réécrire l’article, corriger les fautes d’orthographe, les sur-optimisations… pour la gloire, puisque je soignais mon site. Parce que l’article fait 1.000 mots. Aucune agence ne m’a jamais soumis un article de 1.000 mots

Deuxième remarque : ces liens ne sont pas « nombreux, ou redondants » ils sont « uniques » : t’as UN article (sur lequel je ne sais pas lequel de mes amis a réussi à me corrompre pour placer 4 liens différents) et cet article est repris sur quelques pages de mon site avec UN extrait qui reprend UN lien que tu / ton client / son agence avait mis près du haut.

Bref, tu as UN article de 1.000 mots totalement ré-écrit par quelqu’un qui connaît réellement le sujet de l’article, avec des liens à l’intérieur, y compris vers d’autres sites, pour noyer le tout. 

Troisième remarque : si ces liens sont « redondant », ils sont « redondants » (oui, je sais c’est mesquin, mais quand on fait un mailing, comme le prouve la présentation de ton mail, avec les retours à la ligne avec l’insertion de la variable) on le fait correctement, en évitant les fautes de français

Quatrième remarque : je peux concevoir que ton agence ne soit pas douée dans la préparation de mailings, mais je t’informe qu’en php on peut inclure une liste de variables, et que tu pouvais, au choix, me mettre directement une pièce jointe avec la liste des liens (document.write avant d’attacher) ou les insérer dans le corps du message.

Ce qui aurait évité ma

Cinquième remarque : me demander de supprimer « asap » là tout de suite maintenant, maintenant, les liens que tu peux éventuellement me communiquer dans l’hypothèse où je le souhaiterais, c’est faire preuve d’un certain illogisme.

Cette courtoisie n’était que de façade

Je réponds gentiment que le retrait de liens est payant. 10 € dans ce cas précis, parce que cela revient à complètement dénaturer un article sur lequel j’avais déjà passé pas mal de temps, parce que c’est un signal négatif, cf l’excellent résumé de Yann, et que je vais devoir à nouveau bosser pour préserver mon site. Le premier article n’ayant pas été vendu, il y a des limites à la connerie…

Je reçois aussitôt une réponse dont le ton menaçant et hautain n’a pas arrangé les choses :

Bonjour,

L’un de mes collaborateurs m’a transféré votre réponse que je qualifierai de « fantaisiste ».

Nous sommes une agence spécialisée dans le référencement naturel. Je serai curieux de connaître votre source concernant le problème éventuel qu’engendrerai la suppression de liens. Au contraire, moins vous aurez de liens externes depuis vos pages et plus la popularité sera concentrée entre les pages de votre site.

Si vous continuez à refuser de supprimer ces liens, je serai dans l’obligation d’en référer à notre client. Il prendra les mesures qui s’imposent pour arriver à la suppression des liens demandées.

Je vous prie d’agréer, Madame, mes salutations distinguées

Cordialement

No comment. Je deviendrais grossière, ça serait mauvais pour mon karma.

Enfin si…. me balancer en mars 2014 que « concentrer mon PR est meilleur pour mon site« .

Le client en question avait, à l’époque, 275.000 BL. Eh oui, dans le tourisme, y’a du budget.

Voila l’évolution des liens d’une agence de voyage qui a payé – cher – un delinking en début d’année

Le mail m’a été envoyé tout début mars 2014, au moment où la courbe s’infléchit.

Manifestement, le 28 avril, le client a trouvé un joli nid de BL, -40.000 d’un coup.

Manifestement, le client n’a rien compris… la forte remontée des liens, c’est, semble-t-il en partie une campagne de pub via widgets en sidebar en dofollow

Voilà… j’attends le prochain mail de la prochaine agence qui va re-travailler à re-délinker tout ça

Mais franchement, Oh chère agence qui délinke, croire un instant que tu es crédible quand tu menaces de faire prendre « toutes les mesures nécessaires par ton client », pour 3 liens sur 273.000 …. tu te fous de moi là ?

Cerise sur le gâteau

Quatre mois après, la même agence m’a demandé de placer des liens pour d’autres clients, sur le même site, et m’a harcelée pour avoir la liste de tous mes sites « tourisme » pour une grosse campagne en cours pour un autre client

Ce n’était pas le même chargé de compte…

Donc, quand d’une façon ou d’une autre, tu me fais un chantage, tu ne payes pas

Parce que c’est inutile. Parce que tu n’auras rien. Je n’enlèverai pas ton lien.

Je suis têtue, bornée, susceptible.

Je te présente Virgile : comme moi, il est très sympa, sauf quand on veut le forcer à faire un truc qu’il ne veut pas faire

J’aime pas les « gros » qui menacent les « petits » en les prenant pour des cons.

Les seules demandes que je prends en compte tout de suite gratuitement

J’ai fait un lien moi-même et il est effectivement « hors guideline ».

Ça peut arriver, j’ai des vieux liens qui traînent, des vieux blogs avec des blogrolls.

Tu n’as pas à subir les conséquences de mes erreurs

Tu es un pote

Faut-il expliquer ? (Même si un pote peut être vexant, c’est un pote)

Tu n’es pas une agence

Dans l’article d’Orenoque, il y a un modèle de mail que l’agence Orenoque fait envoyer par le client à Google, dont j’ai extrait quelques lignes :

Cher membre de l’équipe Webspam de Google,

Nous vous remercions de prendre le temps de réviser notre site touché [date] par une pénalité manuelle pour « liens factices ».

[date de la campagne de liens factices], nous avons pris la décision d’embaucher une agence de marketing web pour promouvoir notre activité en ligne sur des sites et des répertoires spécialisés.

[…]

Nous sommes convaincus que ces sites web de piètre qualité reçoivent un grand nombre de demandes de suppression rendant tout espoir de réponse, utopique.

Donc, chère agence, si tu es persuadé qu’il vaut mieux que ton client traite directement avec Google, je t’informe que c’est la même chose pour moi.

Parce que je peux me laisser attendrir par une boite qui s’est vraiment fait avoir.

Pas par une agence. Tu diras merci à l’abruti aux 270.000 BL (bon tu es un pote ET une agence, le pote est plus important)

Et que un mail sur le nom de domaine du client, c’est quand même pas compliqué…

Toutes les agences, je les traite de la même façon, que ce soit Orénoque, une agence malgache, une agence indienne qui me demande de retirer un lien inexistant, ou une agence XYZ… Je taffe, comme vous tous. Il faut arrêter de me prendre pour une conne.

PS : n’ayant jamais reçu de demande de retrait de la part d’Orénoque, j’en conclus que :

  • ils ne considèrent pas mes sites comme pourris (auto-narcissisme)
  • leurs clients n’ont pas fait de liens chez moi (plus probable)

PS2 : suite à une discussion éparpillée entre G+ et ici avec Vincent Drouin, je représcise ce qui me semblait clair : je n’ai jamais eu d’a priori négatif sur Orénoque, et le schéma « Agence bourrin n°2 détricote de façon bourrin le boulot d’agence bourrin n°1 » s’appliquait aux deux exemples que j’ai donnés ici. Je n’ai jamais traité Orénoque d’Agence Bourrin.

(Les cinéphiles auront reconnu dans la photo en haut de la page une scène de l’excellent film d’Alexandre Mackendrick avec Tony Curtis et Burt Lancaster et comprennent pourquoi elle est là, les autres peuvent regarder le nom du fichier).

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire