Bonne année 2009, tout d’abord !
Pour moi, la fin de l’année a été particulièrement chargée, avec pas mal de travail de fond, d’où le léger retard pour ces vœux… qui arrivent pourtant juste à temps pour le calendrier berbère (les berbères sont restés sur l’ancien calendrier julien, c’est à dire qu’il fêtent la nouvelle année en même temps que les russes…)

Pour les référenceurs, cette nouvelle année va sans doute continuer les tendances lourdes de l’année 2008, c’est-à-dire la complexité de plus en plus grande de l’algorithme, une chasse au duplicate content, un poids plus fort pour les liens in texte, par rapport à la multiplicité des liens de basse qualité, et la fin définitive du backlink facile avec l’inscription dans les annuaires ou la mention en « pied de page toutes pages » dans les sites partenaires.

La grande majorité des annuaires généralistes plonge de plus en plus.
Certains tirent leur épingle du jeu, par la qualité de leur gestion, l’originalité du contenu. Je vous en ai déjà mentionné un, IndexWebInfo, mais aujourd’hui je voudrais vous parler d’un service qui va beaucoup plus loin que le simple annuaire : FranceSurf est un portail de promotion de vos sites webs.

Ça commence comme un annuaire classique, et même comme un annuaire à l’ancienne, un de ceux que normalement je ne pratique jamais, puisqu’il faut payer. Et nettement plus que l’allo Pass du référencement « Premium » des annuaires Free Globes.
L’inscription d’un site coûte effectivement 15 euros HT (avec une vraie facture).

C’est justifié.
Avec ces 15 euros, vous avez accès à une quinzaine d’annuaires thématiques (ce qui fait que, par annuaire, on est en dessous du prix de l’AlloPass), et surtout à ce qui fait la vraie force de francesurf.net : les communiqués de presse.

Une fois par semaine, vous pouvez diffuser un communiqué de presse, avec 1.500 mots.
Et toute la puissance de référencement de FranceSurf joue.

Pour vous donner une petite idée, plus de 81.300 pages indexées par Google, 197.000 images dans Google Images, plus de 400.000 url dans Yahoo Site Explorer.
Un domaine de plus de dix ans (et l’ancienneté compte dans le trustrank).
Et une indexation hyper rapide bien sûr.

Résultat ?

Le référencement en formule standard

J’ai commencé par tester cette formule sur un site.

A la différence des autres annuaires, il faut faire vivre le site, c’est à dire qu’il faut publier des communiqués de presse.
Mais avec un communiqué, les résultats m’ont plutôt impressionnée.
En une journée, francesurf s’est positionné au quatrième rang de mes referers, et si on exclut les sous-​​domaines du site, au deuxième rang.

En formule standard, il est possible de publier un communiqué de presse par semaine.

Le référencement des pages profondes

En formule « présence » (nettement plus chère, de 10 à 5 euros par mois selon la durée, 400 euros pour un abonnement à vie), il est possible de publier plus de communiqués de presse, avec plus de texte, et surtout, la cerise sur le gâteau, avec des liens internes, gérés avec un système de mots clés particulièrement intéressant : vous enregistrez des couples mots-​​clés /​ url dans une base, et ensuite les liens sont automatiquement et dynamiquement créés dans vos communiqués de presse.

L’avantage est énorme, et évident : le jour où une page n’est plus valide, le jour où vous voulez changer de mot clés, il vous suffit de les modifier dans votre tableau de gestion.

Rajoutez à cela des « goodies » comme une gestion de bannières et de pubs…
Je teste, sur trois mois.
Mais pour l’instant ça me plait bien.

Un annuaire pour tout le monde ?

Oui et non.
En tant qu’annuaire one shot, je m’inscris et je laisse vivre, ça ne sert à rien de plus que n’importe quel freeglobe, et sans doute nettement moins que les bons généralistes gratuits.

Mais si vous avez le temps, le savoir faire et la matière pour utiliser le reste des options du site, alors oui, foncez.

Il faut du temps pour écrire un texte

Pondre 1.500 ou 3.000 mots pour un texte, sans se répéter, et en ayant une présentation agréable, pour attirer le lecteur, cela demande plus des trois minutes nécessaires pour s’inscrire dans un annuaire.
Surtout quand ce texte, comme n’importe lequel maintenant, doit être unique, pour ne pas pénaliser votre site. En dupliquant vos communiqués de presse, vous créez du duplicate content, et vous affaiblissez les sites qui les publient.
Il faut donc parler de votre site, d’une manière originale, sans reprendre le contenu de votre site, et cela sur un bon millier de mots.

Il faut du savoir faire pour optimiser

Choisir vos pages cibles en fonction de vos mots clés, les disperser dans le texte, ne pas trop charger non plus, trouver la bonne fréquence de parution (et toujours avec des textes originaux), tout ceci nécessite les connaissances de base d’un webmaster.
Si votre propre site n’est pas correctement optimisé, commencez par là avant de passer à francesurf.

Il faut de la matière

Avec un site quasi portail, comme Mezgarne, il est « relativement » facile de trouver de la matière. (Quoique… même parfois pour le blog, je sèche un peu). Mais sur des petits sites, ou des activités régulières, sans beaucoup de modifications, votre inspiration va peut être se tarir … Et là le spectre du duplicate content se profile au coin de la page.

Le client idéal ? Le site portail ou la grosse boutique

Promos produits, actualités régulières sur les gammes, et rentabilisation, soit par l’augmentation du trafic, soit par les liens profonds sur vos pages d’articles : le travail trouve toute sa justification.

Il faut un peu de temps pour voir les résultats en terme de positionnement, donc rendez-​​vous dans un mois !

Que pensez-vous de cet article ?
Super0
Bien0
Bof0
Nul0
Poster un commentaire